• Accueil
  • Actualités
  • La CAF, RLV et 14 communes ont signé une convention globale territoriale

La CAF, RLV et 14 communes ont signé une convention globale territoriale

    Ajouter à mon bloc-notes

  • Imprimer la page

19 oct.

Afin de formaliser leur partenariat et le cofinancement des actions mises en place à destination des familles de RLV, la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) du Puy-de-Dôme, Riom Limagne et Volcans et les communes de Chambaron-sur-Morge, Chappes, Charbonnières-Les-Varennes, Châtel-Guyon, Enval, Malauzat, Marsat, Ménétrol, Mozac, Riom, Saint-Bonnet-Près-Riom, Saint-Ours-Les-Roches, Sayat et Volvic ont signé une convention globale territoriale le 18 octobre dernier.

Ce contrat, signé pour une durée de 5 ans (2021-2025) et qui remplacera le précédent contrat enfance-jeunesse, marque le lancement de la démarche et concerne l’ensemble des champs d’intervention de la CAF (action sociale et prestations légales).
Il vise à renforcer l’efficacité, la cohérence et la coordination des actions en direction des habitants du territoire de RLV, qu’elles soient portées par RLV ou par les communes. Il accompagnera le développement et l’adaptation de l’offre de service aux familles, en optimisant les ressources et créant de nouveaux partenariats. Cette démarche s’articulera avec les autres engagements et politiques publiques qui couvrent le territoire (schémas départementaux, politique de la ville, projet de territoire…). Elle s’appuiera sur un diagnostic à venir qui permettra d’identifier les besoins sociaux et de prioriser les actions et moyens dans le cadre d’un plan d’actions partagé à construire.


Quatre axes de travail ont d’ores et déjà été arrêtés comprenant des actions potentiellement à développer :
-    Optimiser la qualité et la répartition de l’offre du jeune enfant (0-6 ans) :
o    Créer un outil de localisation des besoins sur le territoire concernant les places d’accueil du jeune enfant afin de corréler avec les projets envisagés,
o    Créer un protocole d’accueil des porteurs de projets qui permet de mettre en rapport leurs projets avec les besoins du territoire,
o    Créer une salle de motricité au sein de la crèche de Châtel-Guyon
o    Etendre les missions du Lieu d’Accueil Enfants-Parents pour mieux couvrir les besoins des familles du territoire de RLV
o    Soutenir et coordonner les actions des Lieux d’Accueil Enfants-Parents existants dans les communes,
o    Mettre en place un partenariat avec le Pôle Ressources Handicap afin de permettre un accueil personnalisé et adapté sur l’ensemble des structures de RLV,
o    Socialiser, au sein des crèches de RLV, les enfants de moins de 18 mois dont les mères sont incarcérées sur le territoire,
o    Etablir un projet permettant des temps d’intégration en école maternelle et/ou en centre de loisirs des enfants accueillis en crèche dès 32 mois.

-    Garantir et développer une offre de services « enfance » (3 – 11 ans) équitable et accessible à tous :
o    Réaliser un état des lieux « enfance-jeunesse » de l'existant sur le territoire et faire le point sur la couverture des besoins et les moyens à déployer pour y répondre,
o    Proposer des journées et/ou des stages sport et culture sur les vacances aux centres de loisirs du territoire en coordination avec les éducateurs sportifs,
o    Mettre en place une activité commune sur les vacances (olympiade, intervilles, …)
o    Mettre en cohérence les périodes d’ouverture des centres de loisirs du territoire durant les vacances scolaires pour mieux couvrir les besoins des familles,
o    Organiser des formations mutualisées entre les collectivités et ouvertes aux professionnels des services accueillant des enfants de 3 à 11 ans,
o    Créer des actions multi-partenariales de prévention à destination des 3-11 ans dans les écoles, centre de loisirs…,
o    Mettre en place une passerelle sur les vacances scolaires, avec la possibilité pour les enfants âgés de 10 ans de s'inscrire, soit aux centres de loisirs du territoire, soit aux Espaces Jeunes
o    Créer des parcours éducatifs entre le primaire et le collège (échanges sportifs, culturels…)
o    Mettre en place, développer et soutenir des dispositifs d’accompagnement à la scolarité dans les différentes écoles du territoire (AFEV, CLAS…),
o    Mettre en place des passeports du civisme dans les différentes écoles du territoire
o    Développer ou créer des Conseils Municipaux d’Enfants ou de Jeunes ou autres dispositifs citoyens.

-    Garantir et développer une offre « jeunesse » (12 ans et plus) équitable et accessible à tous :
o    Réaliser un état des lieux jeunesse de l'existant sur le territoire et faire le point sur la couverture des besoins et les moyens à déployer pour y répondre,
o    Développer des lieux d’accueil des jeunes sur le territoire,
o    Organiser un projet d'animation "Top Chef" regroupant toutes les structures jeunes du territoire sur les vacances d'Automne,
o    Organiser des RDV annuels type "Disco Roller" dans les différentes communes du territoire (avec système de navettes),
o    Organiser et promouvoir la mobilité des jeunes (échanges européens, chantiers de jeunes …),
o    Promouvoir et organiser des séjours pour les jeunes du territoire
o    Recenser les acteurs œuvrant dans le secteur enfance-jeunesse du territoire (répertoire), favoriser les échanges et le travail en réseau,
o    Mettre en place des rencontres entre les différents responsables de structures après chaque période de vacances (sur une journée de travail, avec concertation, partage d'expérience, d'outils...),
o    Créer un pass jeunes territorial,
o    Mettre en place des BAFA civiques / citoyens et des sessions de formation BAFA sur le territoire,
o    Mettre en place des formations baby-sitting déclinables sur d’autres thématiques dont le besoin aurait été identifié,
o    Organiser des appels à projets à destination de la jeunesse
o    Aider à la création de Juniors Associations ou dispositifs similaires

-    Favoriser la cohésion sociale et la citoyenneté sur le territoire :

o    Mettre en place un répertoire et une coordination d’un réseau des acteurs de l’animation sociale du territoire,
o    Développer des appels à projets dans les domaines de l’accompagnement et de l’animation de la vie sociale en fonction des manques repérés et des déséquilibres sur le territoire afin de favoriser les initiatives des acteurs locaux,
o    Reconnaître, développer et soutenir les actions des ludothèques et cafés jeux comme lieux de vie sociale,
o    Améliorer la signalétique et la communication des différents lieux d’accueil de la petite enfance à la jeunesse et l’animation de la vie sociale,
o    Créer un dispositif itinérant afin d’aller au contact de l’habitant pour favoriser l’accès aux droits et l’inclusion numérique,
o    Créer des actions, des appels à projets ou des partenariats en direction des publics identifiés comme fragiles sur le territoire au regard de la situation socio-économique (familles monoparentales, gens du voyage, familles touchées par le handicap…),
o    Accompagner les familles avec des actions de prévention ou de soutien à la parentalité en cohérence avec le Contrat Local de Santé,
o    Favoriser et développer des actions de prévention et/ou de consultations délocalisées sur le territoire à destination des jeunes,
o    Développer le dispositif type « promeneur du net » ou équivalent à destination des jeunes et de leurs parents.

 A l’issue du diagnostic réalisé en 2022, un travail commun avec les différents partenaires déterminera les actions retenues qui seront mises en œuvre.

Toute l'actualité archivée