Mozac candidate au patrimoine mondial de l'UNESCO

    Ajouter à mon bloc-notes

  • Imprimer la page

22 oct.

La commune de Mozac a officialisé sa candidature au patrimoine mondial de l’UNESCO sur la liste « Cluny et les Sites clunisiens ». Les atouts de son patrimoine sont indéniables : une abbaye, affiliée à l’abbaye de Cluny en 1095, demeurée quasi-complète (l’église et ses bâtiments monastiques dans un parc de 4 hectares au cœur de la ville, classés Monuments historiques), sa crypte romane, l’ensemble des chapiteaux romans du sculpteur anonyme surnommé « le maître de Mozac », sans oublier la prestigieuse châsse en émaux de Limoges du XIIe siècle de saint Calmin et sainte Namadie (époux fondateurs de l’abbaye), la plus grande qui soit conservée au monde.


L’obtention d’un tel label permettrait d’accroître la fréquentation touristique et renforcerait l’image de la ville à l’international.
La ville de Mozac adhère à la Fédération européenne des sites clunisiens depuis 1995. Sur le territoire de RLV, ce sont également Châtel-Guyon, Marsat et Volvic, d’anciennes dépendances de l’abbaye de Mozac, qui en font partie. Cette fédération regroupe près de deux cents monuments historiques publics et privés, partout en Europe, dans le but de promouvoir leur patrimoine clunisien commun. Ce réseau permet surtout d’accentuer le développement touristique des sites adhérents.

Depuis 2018, la Fédération européenne des sites clunisiens mobilise les différentes collectivités et institutions européennes qui rendront possible le projet d’inscription au Patrimoine mondial de l’UNESCO d’une liste « Cluny et les Sites clunisiens ». À cette fin, Marc RÉGNOUX, maire de Mozac, et Matthieu PERONA, conseiller municipal délégué au patrimoine, se sont rendus le 9 juillet dernier à l’Assemblée générale annuelle de la Fédération durant laquelle était présenté le dossier de la démarche "UNESCO". Ensuite, le 30 août dernier, Rémy REBEYROTTE et Christophe VOROS, respectivement président et directeur de la Fédération, étaient reçus à Mozac pour visiter l’abbaye et rencontrer Lionel CHAUVIN, président du Conseil départemental du Puy-de-Dôme, Christine PIRES BEAUNE, députée et Frédéric BONNICHON, président de Riom Limagne et Volcans et vice-président du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes. Il apparaît à l’issue de cette réunion informelle que Mozac sera sans aucun doute le site porteur du réseau pour l’ancienne région Auvergne.
Le Conseil municipal de Mozac a voté l’acte de candidature à l’unanimité le 11 octobre dernier. Aujourd’hui, toutes les actions en faveur de la préservation du patrimoine sur le site de l’abbaye de Mozac se feront donc à l’aune de la candidature UNESCO.

Toute l'actualité