Extension de la piscine

    Ajouter à mon bloc-notes

  • Imprimer la page

Depuis la création en 2017 de la nouvelle communauté d’agglomération Riom Limagne et Volcans – un ensemble de 31 communes et 68 000 habitants – ce sont en moyenne 187 000 usagers par an qui fréquentent la piscine Béatrice Hess.

La piscine Béatrice Hess de Riom a été construite en 1995 par l’ancienne communauté de communes, Riom Communauté et configurée pour une population de 32 000 habitants. Elle a été réhabilitée une première fois en 2015 pour apporter des améliorations énergétiques et techniques, pour faciliter l’accessibilité et pour réaménager des espaces d’accueil et des vestiaires.

La piscine est un équipement communautaire structurant du territoire pour les publics de tous les âges. Elle incarne un lieu de détente, de bien-être, de santé et revêt une dimension éducative à travers l’enjeu du savoir-nager et de l’aisance aquatique. De nombreuses associations sportives proposent également des activités toute l’année (club de natation synchronisée, club plongée sous-marine, école de natation, club de triathlon…).

L’équipement atteint le maximum de sa capacité d’accueil et se trouve actuellement en saturation. De plus, la piscine communautaire nécessite un renouvellement de son offre et le développement de nouvelles activités afin de répondre aux besoins des usagers et d’accroître son attractivité et sa fréquentation (clubs et associations, école de nage, activités aqualudiques, créneaux supplémentaires d’ouverture au public).

Le nouveau projet est ainsi à la fois une rénovation et une extension du centre aquatique Béatrice Hess.

 
©CHM Architectes

 ©CHM Architectes

De 625 à 1 200m2 de bassins

Un des objectifs majeurs de cet équipement intercommunal est de permettre à la structure rénovée d’accueillir gratuitement la totalité des enfants des 31 communes scolarisés en école primaire sur le territoire, soit 4 500 enfants contre 2 662 enfants reçus actuellement.

« Après son extension, le nouveau centre aquatique répondra aux besoins croissants des habitants en matière d’apprentissage de la natation, de pratiques sportives, de loisirs et aura un véritable impact sur l’ensemble du territoire de Riom Limagne et Volcans, souligne Frédéric Bonnichon, Président de la communauté d’agglomération. C’est un projet d’envergure ambitieux et vertueux, avec une recherche de performance énergétique au cœur de toutes nos attentions ».

De 2 600 à 5 000 scolaires accueillis

3 objectifs prioritaires dans ce projet : l’accueil simultané d’un public large, la création d’un équipement attractif et incitatif, une conception simple et maitrisée aussi bien dans son architecture, dans sa gestion que dans son exploitation.

Le projet intègre :

  • La création de 2 halles indépendantes de bassins ouverts, permettant une sectorisation des pratiques et une thématisation des usagers
  • Un nouvel espace bien-être (sauna, hammam, jacuzzi et un temple de douches, une zone de massage)
  • La création d’un bassin loisir-détente avec aménagements de balnéo-ludiques (rivière à contre-courant, banquettes bouillonnantes, jets massants, geyser, col de cygne …)
  • La création d’une pataugeoire complétée avec des jeux d’eau
  • La création d’un pentaglis de 3 couloirs avec arrivée hydro-freinée
  • Un solarium extérieur de 100m²
  • Un aménagement extérieur comprenant des jeux d’eau et un toboggan aquatique
  • La création d’un double circuit pour la dissociation des flux groupes et grand public
  • La réorganisation et des réaménagements des espaces intérieurs (vestiaires, sanitaires, espaces pour le personnel, espaces de stockage)
  • Le remplacement des systèmes de filtrations et de régulations de l’eau des bassins
  • La création d’une chaufferie bois dédiée

 
©CHM Architectes

 

Le second enjeu majeur du projet est l’amélioration de la performance énergétique. Les orientations techniques pour une optimisation énergétiques ont été au cœur de la construction de ce projet. Il intègre un fonctionnement avec une couverture d’au moins 20% des besoins par des énergies renouvelables. Une chaufferie bois Biomasse dédiée à l’équipement sera construite à proximité de la piscine.

La recherche d’économie d’eau fait aussi partie intégrante du projet : un système de filtration performant devrait permettre de ne pas augmenter la consommation d’eau de l’équipement malgré un doublement de la surface des bassins.

Le projet de rénovation et d’extension a été confié cabinet CARLES HEBRAS MAITRIAS, cabinet d’architecte Clermontois qui compte à son actif de belles réalisations, notamment la piscine de Cournon et la réhabilitation de la piscine Coubertin à Clermont-Ferrand.
Suite aux études menées depuis février 2021 et à la remise de l’avant-projet définitif (APD), l’estimation définitive du coût prévisionnel du projet est de 9 854 707.00 € HT (comprenant les travaux, les options, la maîtrise d’œuvre, le matériel, les aléas et assurances).


©CHM Architectes

Le calendrier prévisionnel des travaux se découpe en 3 phases :

  • Fermeture complète de la piscine Béatrice Hess du 1er juin 2022 à fin 2022 avec une continuité de service à la piscine de Châtel-Guyon pour la période de l’été
  • Réouverture partielle de la piscine Béatrice Hess (halle avec le grand bassin) de début janvier 2023 à novembre 2023
  • Ouverture du nouveau centre aquatique Béatrice Hess prévue pour novembre 2023

Restons en contact