Environnement

Renaturation de la rivière du Bedat à Chappes

Mardi 19 juillet 2022

Des travaux de renaturation de la rivière du Bedat à Chappes sont prévus sur 2 ans.

Dans le cadre du contrat territorial des rivières Morge, Buron et Merlaude signé en octobre 2021 entre Riom Limagne et Volcans et Vichy Communauté (communautés d’agglomération), Plaine Limagne et Combrailles Sioule et Morge (communautés de communes), l’agence de l’eau Loire-Bretagne et le Conseil départemental du Puy-de-Dôme, RLV a entrepris un vaste chantier de renaturation de la rivière du Bédat à Chappes sur 2 ans. Après le défrichage qui a eu lieu en avril dernier, les travaux ont commencé début juillet 2022. Cette action d'envergure s'inscrit dans le cadre de la compétence obligatoire portée par RLV : "gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations".

Sur 1 km environ, il s’agit de la première opération de restauration des cours d’eau artificialisés dans la traversée des bourgs de Limagne. Les objectifs du projet sont à la fois écologiques (restauration du lit et des berges du cours d’eau) et sociaux (valorisation de la rivière, stabilisation et sécurisation des berges). Ce chantier, qui aura lieu en deux phases en 2022 et 2023, permettra non seulement d’améliorer la qualité écologique du cours d’eau, rendu plus fonctionnel et naturel, propice à un meilleur environnement pour les poissons mais également à la population de se réapproprier la rivière.
Le coût prévisionnel de l’opération est d’environ 1,5 millions d’euros HT fortement subventionnée à hauteur de 70%, par l’Agence de l’eau (50%), le Conseil départemental du Puy-de-Dôme (20%), le solde est financé par la taxe GEMAPI perçue par RLV. La commune de Chappes participe également (aménagement d’un sentier et pose d’une passerelle dans le parc municipal).
Le chantier comprendra 2 phases :

  • De juillet à octobre 2022 : tronçon 1 (dans le parc municipal) et tronçon 2
  • Printemps/été 2023 : tronçons 3 et 4.

Les travaux dans le parc municipal de Chappes

L’objectif est de décaler le lit dans l’enceinte du parc afin de recréer un lit naturel et sinueux et s’éloigner du mur de soutènement. Le fond du lit sera rechargé en cailloux et les écoulements seront diversifiés afin de favoriser les habitats pour la faune.
Toutefois, un espace de liberté sera laissé au cours d’eau afin qu’il puisse se réajuster seul. L’ouvrage bétonné actuel sera recouvert avec les matériaux de terrassement du nouveau lit. Les berges seront végétalisées avec des essences adaptées au climat local. De nombreuses graminées seront semées, des arbres et arbustes plantés (saules, aulnes, érables, cornouillers, prunelliers, sureaux, noisetiers, châtaigniers, …). Un cheminement piéton sera recréé et une passerelle sera installée afin de réaliser une boucle dans le parc. Le parc sera fermé au public pendant la durée des travaux.

Le chantier se poursuivra entre le parc municipal et le pont de la route d’Ennezat

Les parties actuellement en béton seront supprimées afin de faire divaguer le cours d’eau dans l’emprise existante et redonner une dynamique naturelle. Le nouveau lit de la rivière sera créé et les berges seront replantées.

Le chantier du 3ème tronçon à l’aval du pont de la route d’Ennezat

L’objectif est de réaliser des aménagements minimalistes qui permettront de diversifier les écoulements et de reconstituer le fonds en apportant des cailloux.


Les travaux du 4ème tronçon jusqu’à la sortie du bourg et la fin de la partie canalisée du cours d’eau

Il est envisagé de supprimer le béton de part et d’autre de la rivière et de faire sinuer le cours d’eau dans l’emprise actuelle tout en ajoutant des cailloux, des plantations et des blocs et de souches pour permettre des écoulements variés.
La jonction entre le tronçon aménagé et l’aval naturel sera travaillée par création d’une rampe au fond.


Un contrat de gestion cohérente et homogène des milieux aquatiques

Signé le 5 octobre 2021 entre Riom Limagne et Volcans et Vichy Communauté (communautés d’agglomération), Plaine Limagne et Combrailles Sioule et Morge (communautés de communes), l’agence de l’eau Loire-Bretagne et le Conseil départemental du Puy-de-Dôme, ce contrat concerne les bassins versants des rivières de la Morge, du Buron et de la Merlaude et leur affluents. Il s’agit d’améliorer l’état écologique des cours d’eau, de rétablir la continuité écologique (libre circulation des organismes vivants et des sédiments) et d’améliorer la qualité de l’eau. Le programme d’actions, d’une durée de 3 ans, est estimé à 2 613 700 €, financés par l’agence de l’eau Loire-Bretagne, par le Conseil départemental du Puy-de-Dôme et par les collectivités portant les actions (notamment via la taxe GEMAPI). Le suivi des milieux aquatiques et le bilan réalisé au terme du contrat permettront de vérifier si les premiers résultats sont au rendez-vous ou, si nécessaire, de réorienter l’action.

Dernière mise à jour : 31 août 2022